• La Mouche du coche

    observations beuvry

    On nous a posé la question :

    « Est ce que ça vaut encore le coup de commenter les lignes de l'opposition ? ».

     

    C’est vrai que d’un mois sur l’autre on a l’impression de toujours lire les mêmes choses ou presque.

    Aujourd’hui on préfère se souvenir de notre enfance et des fables de La Fontaine…

     

     

     

     

    Le Coche et la Mouche

     

    Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,

    Et de tous les côtés au Soleil exposé,

    Six forts chevaux tiraient un Coche.

    Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.

    L'attelage suait, soufflait, était rendu.

    Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;

    Prétend les animer par son bourdonnement ;

    Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment

    Qu'elle fait aller la machine,

    S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;

    Aussitôt que le char chemine,

    Et qu'elle voit les gens marcher,

    Elle s'en attribue uniquement la gloire ;

    Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit

    Un Sergent de bataille allant en chaque endroit

    Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.

    La Mouche en ce commun besoin

    Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;

    Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.

    Le Moine disait son Bréviaire ;

    Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;

    C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !

    Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles,

    Et fait cent sottises pareilles.

    Après bien du travail le Coche arrive au haut.

    Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :

    J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.

    Ça, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

    Ainsi certaines gens, faisant les empressés,

    S'introduisent dans les affaires :

    Ils font partout les nécessaires,

    Et, partout importuns, devraient être chassés.

     

    Beuvry actu de mars 2016

    « Il se passe des trucs à Beuvry ! ?Fausses notes pour la fête de la musique »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    MARTIN
    Mercredi 27 Avril 2016 à 19:10

    Je me suis fait la même réflexion.

    2
    LULU
    Dimanche 1er Mai 2016 à 09:29

    Merci pour cette réponse ! Cela représente très bien la situation biggrin

      • Sylvie
        Lundi 9 Mai 2016 à 09:07

        encore faut-il que les intéressés connaissent cette fable et surtout la morale !!!

        ils gesticulent pour des détails et sont persuadés de faire avancer les choses mais pour faire remonter des problèmes importants on ne voit plus personne !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :